L'élevage des veaux

Chez nous, l'élevage des veaux est synonyme de bien-être et de naturel.

C'est pour cette raison que nous avons choisi d'élever les veaux en conscience en sélectionnant rigoureusement les mères nourrices qui vont leur apporter l'amour maternel et le bon lait nécessaire à leur développement, le tout sans générer de dépense énergétique inutile !!! Chacun de nous doit faire sa part pour la planète !

Exemple de dépenses énergétiques inutiles couramment utilisées en élevage de veau conventionnel et industriel : traite des vaches, refroidissement du lait, transport de lait puis séchage du lait pour un  apport de poudre de lait industrielle normée, transport vers nurserie industrielle, réhydratation de la poudre et réchauffage du lait pour du veau blanc industriel ! Notre choix est un choix écologique et économique ; les élevages de veaux bio sont inexistants et l'apport de lait entier reste de mise en élevage bio.

En relocalisant l'élevage des veaux, nous évitons son déplacement en camion vers des lieux plus ou moins lointain (souvent export), nous évitons ce gaspillage d'énergie pratiqué couramment sans compter la robotisation de la distribution lactée (DAL).

C'est un choix de cohérence par rapport à notre système laitier ; car pour avoir du lait, il faut faire naître des veaux (jusqu'à un veau par vache et par an).

Quel est notre travail ?

Notre travail repose beaucoup plus sur :

- l'observation de la buvée des plus petits qui restent au minimum 7 jours avec leurs mères génitrices pour avoir le colostrum (premier lait) qui leur permet de résister aux aggressions microbiennes du milieu ;

- le choix des mères nourrices par rapport à leurs qualités maternelles ; certaines vaches supportent seulement leur veau mais comme il s'agit de vache laitière, elles ont souvent trop de lait pour un seul veau et pour ne pas avoir à les retraire une fois qu'elles ont vu leurs veaux, nous leur en mettons 2 ou 3 par mère ! Il faut donc que la future nourrice soit attentionnée avec tous ses veaux ;

- la manipulation des mères et des nourrices qui abreuvent leurs petits au moins 2 fois par jour ; l'hiver les veaux restent en boxes paillés collectifs avec foin et eau à disposition et les nourrices les rejoignent 2 fois par jour ; l'été les veaux et leurs mères nourrices ont accès à plusieurs parcelles d'herbage de façon à vivre beaucoup plus naturellement et en presque totale autonomie -nous leur apportons du foin et des minéraux en libre-service et leur changeons régulièrement de parcelle d'herbe- ;

- l'observation régulière des animaux même à l'extérieur, nous permet de rester proche d'eux et de ne pas en faire des animaux sauvages qui seraient plus difficiles à appréhender et à déplacer.

- la sélection des veaux finis entre 4 et 6 mois d'âge, pour leur sevrage pour les veaux qui sont gardés pour l'élevage ou pour les envoyer vers un abattoir proche -nous travaillons beaucoup avec le petit abattoir intercommunal du Faou et espérons bientôt l'avènement de l'abattage à la ferme (qui éviterait le stress du transport)-  ;

La viande issue de cet élevage "sous la mère" est particulièrement appréciée par nos clients, elle est tendre et savoureuse, elle est rosée car le veau mange un peu d'herbe et de foin, son foie reste sain car il ne mange pas d'ensilage.

Déplacement veaux et nourrices vers une autre parcelle d'herbe

Escalopes de veau en lanières sauce soja sucrée caramélisée et pommes de terre grillées aux herbes